C’est quoi la Responsabilité Sociale et Environnementale ?

Le monde évolue et chaque citoyen est acteur de son environnement. Une prise de conscience qui entre enfin dans les mœurs des populations, mais aussi peu à peu dans les entreprises. Chaque patron a désormais le choix d’adopter une gouvernance d’entreprise, qui aura un impact positif sur la société et l’environnement qui l’entoure. C’est ce qu’on appelle la RSE.

Définition : la responsabilité sociétale des entreprises

La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est la mise en pratique du développement durable par les entreprises. En d’autres termes, c’est une entreprise qui cherche à avoir un impact positif sur la société et sur l’environnement, sans mettre en péril la pérennité économique de son entreprise. Comme pour les particuliers, ils existent différentes manières de changer son impact sur l’environnement. Vous pouvez naviguer sur le site Hatari pour plus d’astuces.

Ainsi à travers ses collaborateurs, ses clients et ses fournisseurs, l’entreprise construit un équilibre propice au RSE.

Sachez que la Responsabilité Sociale et Environnementale est une démarche volontaire, qui va au-delà du cadre légal imposé par l’Etat. Il est parfois nécessaire pour certaines grandes entreprises, comme les industries minières ou pétrolières ayant un fort impact sur l’environnement, de réfléchir sur une remise en cause profonde du buisness model. Cette démarche est primordiale avant d’entreprendre une politique RSE.

Toutes les entreprises sont cependant concernées peu importe leur taille, leur statut et leur secteur d’activité. Ainsi les multinationales et les entreprises cotées en Bourse ont désormais l’obligation de faire un reporting extra-financier sur leurs impacts environnementaux et sociaux. Ils doivent également mettre en place des politiques de surveillance pour prévenir les risques de pollution, de violations de droits humains etc… au sein de leurs industries, leurs filiales, mais également leurs fournisseurs.

Les fournisseurs et sous-traitants de grandes entreprises sont donc encouragés à adopter une politique RSE, à leur tour.

Comment mesurer l’impact de son entreprise ?

La société a longtemps négligé les conséquences de son expansion sur la planète. Aujourd’hui la réalité est indéniable et nul doute que chaque entreprise a un impact environnemental et sociétal considérable.

Lorsque vous utilisez beaucoup de papiers par exemple, vous participez en quelques sortes à la destruction de la biodiversité car le papier est fabriqué grâce aux arbres, ce qui engendre des déforestations massives.

Pour réduire votre impact environnemental sur ce point, il faut par exemple instaurer des règles au sein de l’entreprise pour sensibiliser chacun sur la Responsabilité Sociale et Environnementale. Ainsi, vous pouvez par exemple limiter vos impressions, aux papiers importants qui nécessitent d’être imprimer. Vous pouvez également faire du recyclage.

Une entreprise peut également avoir un impact social si son activité engendre de la pollution. En effet, une société qui pollue, expose ses employés et la population à une dégradation de leur état de santé. Les émissions de particules fines de CO2, causent des problèmes respiratoires qui peuvent s’aggraver au fil du temps.

Des salariés mal équipés pour manipuler des produits toxiques à cause de leur employeur, sont également sujet à des problèmes de santé graves.

Dans les cas les plus graves, certaines multinationales ont contribué à l’esclavage moderne et au travail des enfants en faisant appel à des sous-traitants malhonnêtes.

Avoir connaissance de tous les maillons de son entreprise est donc une démarche préalable indispensable avant de se lancer pleinement dans la Responsabilité Sociale et Environnementale.

Comment mettre en place la RSE ?

Lorsqu’une entreprise souhaite entamer une politique RSE, elle doit prendre des mesures concrètes qui répondront aux besoins de son activité. Voici quelques cas pratiques, faciles à mettre en œuvre :

  • Mettre en place des actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les unités de production, en remplaçant les matières premières par des écomatières c’est-à-dire des matières premières non-polluantes.
  • Pour les multinationales, privilégier l’embauche de locaux dans le pays où s’implante l’entreprise, pour lutter contre le chômage dans sa zone.

Toutes ces mesures doivent être longuement réfléchies avec tous les acteurs décisionnaires d’une société. Il est important d’effectuer un suivi rigoureux, depuis le début des réflexions à la mise en place des actions. Certaines entreprises n’hésitent pas à formaliser les aboutissants en signant des chartes inter-entreprises.

Les avantages de la RSE

Dans 100% des cas, une démarche de Responsabilité Sociale et Environnementale se solde par une meilleure performance globale de l’entreprise. Au terme de tous ces changements, l’entreprise gère mieux ses risques, fait des économies sur les coûts de production et se différencie face à la concurrence.
Les clients et les collaborateurs sont également attirés par les entreprises qui s’impliquent dans la Responsabilité Sociale et Environnementale. C’est l’assurance pour eux, que cette société partage des valeurs universelles et se soucie du bien-être de ses consommateurs.

La Responsabilité Sociale et Environnementale pousse également l’entreprise à innover, que ce soit au niveau du produits ou d’un point de vue sociale, c’est-à-dire par le management et l’organisation de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *