Tarif du gaz : les prix régulés vont-ils disparaître ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les tarifs du gaz sont aujourd’hui encadrés par l’État et le gouvernement. Si les organismes qui gèrent la distribution de gaz sont pour la plupart privés, ils n’hésiteraient pas, en l’état des choses, à faire des hausses du prix du gaz pour les particuliers. Un problème prit au sérieux par les gouvernements qui tentent, tant bien que mal, d’encadrer le tarif du gaz pour éviter les hausses intempestives pouvant impacter négativement le pouvoir d’achat des Français et à terme, la croissance économique du pays. On vous parle du tarif du gaz et de la potentielle disparition de l’encadrement des prix du gaz dans cet article. Vous êtes prêts ? On vous dit tout !

Quels sont les prix du gaz en 2018 ?

À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes sur le tarif du gaz, nous voulions revenir avec vous les prix du gaz réglementés en 2018. Pour cette petite étude du prix du gaz, nous nous sommes basés sur les ménages alimentés par Engie, anciennement GDF-Suez. Le distributeur alimente 47% des ménages équipés du gaz en France et c’est donc le fournisseur le plus fiable pour mesurer les prix du gaz en France. Voici donc les résultats :

On remarque en premier lieu que ces tarifs du gaz sont très élevés en comparaison des années précédentes. La raison est simple : les prix régulés sont de moins en moins la norme. Si on prend la mise à jour du 1er juillet 2018, le tarif du gaz a fait un bon de 7,45% TTC pour le particulier moyen. Cette hausse est le fait d’un leste laissé par le gouvernement à Engie qui a réclamé cette hausse suite à la raréfaction de l’extraction de gaz naturel à destination des ménages. Cette hausse serait à mettre en corrélation avec le climat politique entourant les énergies fossiles et plus particulièrement les produits pétroliers. Un véritable fléau pour les particuliers qui souffrent de problématiques politiciennes, bien loin de leur vie quotidienne !

Assistons-nous à la fin des tarifs encadrés ?

Ce lâcher de lest de la part du gouvernement au profit de GDF Suez n’est pas sans inquiéter les particuliers qui voyaient en le gouvernement le dernier rempart à la sauvegarde de leur pouvoir d’achat. En effet, il n’y a qu’à aller voir aux États-Unis pour saisir l’impact qu’aurait une dérégulation des tarifs du gaz sur le pouvoir d’achat des Français. Si certains distributeurs ont perdu au change en observant une hausse des tarifs, d’autres utilisateurs ont vu une baisse majeure des tarifs du gaz avec, en prime, un gain de pouvoir d’achat. Cela peut paraître paradoxal avec la logique des choses, mais en commerce, c’est ce qu’on appelle la loi de la concurrence : plus une entreprise se retrouve en concurrence avec d’autres, plus les prix qu’elle propose sont bas pour se différencier de ses concurrents. Ainsi, en France, et à paris plus exactement, l’offre de gaz la moins chère observée était inférieure de 6% au prix du gaz encadré par l’État. Cette étude effectuée en 2017 a poussé le Conseil d’État à prendre la mesure de juger le tarif du gaz encadré comme contraire au droit européen !

 

Quels sont les avantages et les inconvénients à la fin du tarif du gaz encadré ?

La fin du tarif du gaz encadré a pour effet de poser des tas de questions aux contribuables et abonnés au gaz en France. Parmi ces questions, on peut citer : quelles sont les conditions de la non-intervention de l’état dans le règlement du prix du gaz ? Et comment le prix du gaz peut-il stagner alors qu’il entre dans une économie sauvage ?

Ces deux questions traduisent des craintes et nous allons tenter d’y répondre dans cet article.

Les risques de la libre concurrence sur le marché du gaz en France ?

Beaucoup de particuliers et de professionnels considèrent les prix réglementés comme un baromètre fiable du prix moyen du gaz en France. Ils craignent par conséquent qu’une levée de ces tarifs régulés puisse induire une hausse du prix du gaz pour les contribuables.

La régulation avait donc un rôle de plafond selon certaines personnes et la libre concurrence signerait donc l’arrivée du marketing sauvage au détriment des contribuables.

Ensuite, la libre concurrence sur le marché du gaz en France obligera les abonnés à faire un benchmark des meilleurs fournisseurs de gaz en France.

Quels sont les avantages à la fin du tarif du gaz régulé ?

La fin du tarif du gaz régulé va également permettre de mettre en concurrence les distributeurs de gaz. Fini l’hégémonie de GDF-Suez ou d’Engie, de nombreux acteurs vont pouvoir voir le jour et révolutionner l’offre en matière de gaz. Cette nouvelle offre va obliger les acteurs à se tirer la bourre en termes de prix de vente et on peut assister à une baisse généralisée du prix du gaz en France !

Et c’est ainsi que se termine notre article consacré au tarif du gaz régulé en France. Comme vous avez pu le lire, la fin des tarifs régulés ne signifie pas nécessairement une hausse de votre facture de gaz. La fin des tarifs régulés peut même être bénéfique pour les consommateurs finaux. Reste à savoir quand et comment se fera la transition, mais malheureusement, nous ne sommes pas devins et il est compliqué de savoir quand le gouvernement se lancera finalement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *