Quelle est l’utilité d’un bac à graisse et comment l’entretenir ?

Vivre dans un environnement sain, c’est adopter des approches écoresponsables, entre autres : utiliser des emballages biodégradables, opter pour les produits naturels. C’est aussi installer un système d’évacuation d’eaux usées capable de faire un tri sélectif. À cet effet justement, il faut un séparateur à graisse pour optimiser le traitement d’eaux. Mais, que retenir de ses fonctionnalités et comment le garder en état de marche ? Ci-dessous les réponses.

Bac à graisse : qu’est-ce que c’est ?

Le bac à graisse joue le rôle de filtre dans le système d’évacuation des eaux usées issues de restaurants ou tout autre lieu où l’on cuisine des aliments. Il traite également l’eau de la lessive (mais pas celle des toilettes). Cet outil est aussi connu sous les noms de séparateur à graisse et bac dégraisseur. Installé entre le logement et la fosse toutes eaux, il assure la séparation de l’eau souillée et des graisses de toute sorte, dont les huiles et matières onctueuses. C’est une mesure qui vise à éviter l’obstruction du réseau d’assainissement par l’accumulation des matières grasses contre les parois, ce qui va entraîner par la suite l’agglutination des déchets solides. Vous pouvez faire appel à un professionnel d’Entretien bac à graisse pour vous faciliter la tâche.

Il existe deux types de séparateur à graisse. Le bac traditionnel, plus ancien et plus volumineux se pose sous terre et ne nécessite quasiment pas d’entretien une fois installé. Il est conçu pour retenir d’un côté la matière boueuse, et de l’autre les graisses. Ce type de bac est de moins en moins utilisé. Le second est plus petit et perfectionné. Il s’agit du modèle automatique.

L’installation du dégraisseur est obligatoire dans certains cas, entre autres :

  • s’il s’agit de restaurants ou tout autre lieu servant de cuisine ;
  • si votre habitation dispose uniquement d’une fosse septique ;
  • si votre habitation et la fosse toutes eaux sont distantes de plus de 10 mètres.

Fonctionnalités du séparateur à graisse

Le fonctionnement du dispositif est basé sur le principe de la physique selon lequel les huiles (ou graisses) remontent toujours à la surface de l’eau. Le dégraisseur reçoit donc l’eau usée provenant du lave-vaisselle ou lave-linge via un tuyau. Une fois à l’intérieur du bocal, la graisse remonte à la surface et s’agglutine. L’eau filtrée en-dessous s’échappe alors par le tuyau de sortie et se déverse dans la fosse septique ou la fosse toutes eaux (distante de 10m minimum). Il faut préciser que ce mécanisme ne retient pas que les graisses. En effet les matières lourdes, telles que la boue, se trouvent aussi piégées au fond du récipient.

Comment prendre soin du dispositif ?

Pour assurer la durabilité du système et éviter l’émission d’odeurs désagréables, il est de votre intérêt de le curer régulièrement. Si son fonctionnement est simple, son nettoyage paraît plutôt harassant. Il est important de se référerez à un professionnel pour ce type de tâche. Cependant, si vous comptez vous en occuper, faites-le tous les 5 à 6 mois. Voici comment vous devez procéder :
Avant tout, il faut suspendre l’utilisation d’eau dans votre habitation, le temps de terminer l’opération. Ouvrez le bac dégraisseur et recueillez la graisse flottante. Assurez-vous de nettoyer les parois. Il faut aussi vider le fond du récipient des déchets lourds. Et un conseil pour terminer : remplissez toujours le séparateur à graisse d’eau à la fin du nettoyage.
Plus d’informations sur le Figaro.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

© Copyright Hatari.fr - RSS