Fenêtre double vitrage : quel impact sur votre habitat ?

Si vous avez déjà cherché à louer ou à acheter un appartement ou une maison, un de vos proches vous a certainement confié de l’air de celui qui s’y connait : prenez du double-vitrage. Pourtant la facture monte quand il y a du double vitrage, alors pourquoi s’obliger à en prendre quand il serait possible de faire des économies là-dessus ? Vous n’aurez qu’à faire attention à ne pas y toucher, non ? Indice : vous n’y êtes pas du tout.

Double vitrage, qu’est-ce que c’est ?

Le double vitrage consiste en un ensemble de deux vitres avec une séparation d’air ou de gaz entre elles. Ce double vitrage permet de ralentir la transmission de chaleur, autrement dit, les déperditions thermiques. Les performances du double vitrage sont d’ailleurs évaluées grâce au coefficient de transmission thermique, sachant que plus il est bas et plus il est efficace. Il permet aussi de réduire les transmissions sonores entre l’intérieur et l’extérieur, ergo vous permettre de faire du bruit à l’intérieur sans déranger l’extérieur et inversement.

Double vitrage contre les perditions de chaleur

Adapté aussi bien aux fenêtres qu’aux portes vitrées, ce double vitrage permet donc, dans un premier temps, de retenir la chaleur qui tente de s’échapper grâce à une séparation entre les deux vitres. La plus efficace est la séparation de gaz, avec de l’argon ou du krypton, qui sont deux gaz moins conducteurs de chaleur que l’air. Ils rendent aussi le double vitrage plus cher. Enfin, entre les vitres est placé un cadre (il fait le tour des vitres) en matériau de synthèse afin d’empêcher les déperditions de chaleur à la jointure entre les vitres et le cadre de la fenêtre. Il améliore donc le pouvoir isolant du double vitrage, qui peut être complété par un dessiccateur, sorte de petites billes poreuses qui empêchent l’humidité de pénétrer les vitres et évitent même la formation de buée. Tous les doubles vitrages n’ont pas de dessiccateur.

Le double vitrage basique réduit la déperdition de chaleur d’environ 40% par rapport au vitrage simple. Il existe également un double vitrage à isolation renforcée, ou vitrage faiblement émissif, dont l’une des vitres est recouverte d’une couche d’oxydes métalliques afin de diminuer encore la chaleur de 30 à 50% supplémentaires par rapport au double vitrage basique. Et si cela ne vous convainc pas, rappelez-vous que moins vous avez de déperditions de chaleur en hiver, et moins vous dépenserez en chauffage.

Le double vitrage protège aussi contre le son

Bien que l’action première d’un double vitrage soit de protéger contre les déperditions de chaleur, le double vitrage sert aussi à isoler le son. Il existe un double vitrage particulier pour isoler du son, appelé le double vitrage phonique, avec une épaisseur différente pour chacune des deux vitres. Il est très utile notamment près de sources de bruit importantes, comme des casernes de pompiers, des écoles, des voies ferrées ou encore des aéroports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *