Les différents types de chaudières et leurs avantages

Vous venez de refaire votre maison, ou comptez la faire rénover, et vous avez décidé de changer votre manière de vous chauffer : vous voulez vous prendre une chaudière. Seulement au moment de s’intéresser aux types de chaudières et aux ordres de prix, vous réalisez que les modèles se multiplient, et sont tous très différents. Alors quel modèle de chaudière choisir ? Nous sommes là pour vous aider dans votre choix ! Les deux critères sont la source d’énergie, puis la façon de s’en servir !

Différentes sources d’énergie

Il existe différentes sources d’énergie pour les chaudières, et il faut savoir choisir entre les différents types de combustible celui que vous souhaitez utiliser.

Chaudières électriques

Bien que peu chères à l’achat, ces chaudières sont chères à l’utilisation. Ce sont des modèles assez répandus malgré tout, parce qu’ils prennent moins de place et n’obligent pas, comme les autres, à l’installation d’un réservoir à recharger régulièrement.

Chaudières fioul

De la même manière que les chaudières électriques, les chaudières au fioul ne sont pas très chères à l’achat. Il faut cependant les recharger une à deux fois par an et la facture est indexée sur les prix du pétrole, ce qui rend l’énergie coûteuse. Elles nécessitent de plus l’installation d’une cuve d’un contenu de 1000 à 1500 litres : veillez à avoir assez de place chez vous.

Chaudières au gaz

Elles se divisent en deux sortes : reliées au gaz de ville ou à recharge de bombonnes de propane. Dans le premier cas, ces chaudières sont plus économiques que les chaudières au fioul et électriques, et ne nécessitent même pas l’installation d’un espace de stockage dans ce cas-là.

Pour ce qui est des chaudières qui doivent être rechargées, elles deviennent non seulement plus chères à l’utilisation que les chaudières au fioul, mais nécessitent également l’installation d’un espace de stockage.

Chaudières au bois

Le bois est la moins chère des quatre énergies citées dans cet article. Si leurs installations est la plus chère des quatre, elles font bénéficier son propriétaire d’un crédit d’impôt en cas d’utilisation de bois français. Elles demandent également l’installation d’un silo de stockage.

Une variante aux chaudières au bois est l’utilisation de granulés de bois. Plus faciles à stocker que le bois, ces chaudières bénéficient en plus d’un compartiment où stocker ces granulés de bois. La chaudière sera même autonome tant que ce compartiment sera chargé, puisqu’elle verse par elle-même des granulés à intervalles fixes dans son corps de chauffe.

Différentes sortes de chaudières

À part le type de combustible, il faut aussi savoir comment votre chaudière va exploiter le contenu de son corps de chauffe. Il existe donc à nouveau plusieurs types de chaudières.

Les chaudières standards

Commençons ici afin de comparer les modèles ultérieurs à celui-là. Une chaudière standard envoie de l’eau chaude dans les radiateurs de la maison, en adaptant le volume d’eau à la température ressentie. Cette eau, une fois passée dans le radiateur, retourne dans la chaudière. Afin d’éviter tout phénomène de condensation, les chaudières standards doivent chauffer continuellement au minimum à 60°C. C’est le modèle le plus courant et le moins onéreux, mais pas forcément le plus rentable. En effet, son rendement se situe entre 90 et 92%.

Les chaudières basse température

Ces chaudières fonctionnent à une température moins élevée que les chaudières standards, sans pour autant que la condensation de l’eau se fasse. Elles permettent des économies d’énergie, à hauteur d’environ 15%, et ont donc un rendement situé entre 93 et 95%. Elles sont utilisées de manière optimale quand couplées avec des radiateurs basse température (qui complètent le travail) et/ou des planchers chauffants (qui débarrassent des excès de chaleur).

Les chaudières à condensation

Si les deux premiers modèles évitent à tout prix la condensation, celui-là la recherche, bien au contraire. Cette condensation est utilisée pour économiser de l’énergie à hauteur de 30% par rapport à une chaudière standard. Si ces chaudières sont en passe de devenir les meilleures, elles ont l’inconvénient de devoir être couplées avec des radiateurs basse température ou des planchers chauffants, qui absorbent mieux la chaleur de l’eau. Cette dernière doit revenir beaucoup plus froide à la chaudière pour optimiser la condensation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *