C’est quoi la transition énergétique ?

C’est l’objectif écologique au cœur des problématiques de beaucoup de pays. Ce terme nouveau, regroupe plusieurs enjeux et défis pour préserver sur du long terme, l’environnement.

Définition de la transition énergétique

La transition énergétique est l’ensemble des transformations du système de production, de consommation et de distribution de l’énergie, effectuées sur un territoire. Le but étant de le rendre plus écologique. Cette démarche vise donc à transformer un système énergétique, afin de diminuer son impact sur l’environnement. Retrouvez toutes les informations sur comment préserver l’environnement sur le site Hatari.

La transition énergétique est une partie intégrante des stratégies visant le développement durable et la lutte contre le réchauffement climatique.

Grâce aux progrès technologiques, les gouvernements peuvent mettre en place des énergies renouvelables en remplacement progressif des énergies fossiles et nucléaires. Ces mesures doivent également permettent de réduire sa consommation d’énergie et de ressources naturelles, notamment grâce à l’amélioration de son efficacité énergétique.

L’histoire de la transition énergétique

Le concept est apparu en 1980 en Allemagne et en Autriche. Il fût élaboré par l’association allemande Öko-Institut, qui avait pour objectif premier, l’abandon de la dépendance aux énergies fossiles en passant désormais sur un système énergétique, qui se base sur les ressources renouvelables.

Peu répandue à cette époque, ce n’est qu’en 2010 que la notion fait son apparition en France, mais de façon assez simpliste. En effet, à la différence des voisins allemands, la France assimile la transition énergétique, à cette époque, au seul fait de lutter contre le réchauffement climatique en diminuant la responsabilité des émissions de gaz carbonique.

Ce n’est que le 17 août 2015, que le terme dans sa définition complète, fera l’objet d’une loi.

Ce texte de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, définit un cadre d’exigences pour permettre d’accroitre la compétitivité économique du pays. Elle met en particulier l’accent sur le renforcement de l’indépendance énergétique, le maintien de la santé publique ainsi que la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique.

Voici les 8 grands volets de cette loi :

  • Permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Lutter contre la précarité énergétique en privilégiant le droit à l’accès de tous les énergies renouvelables sans coût excessif pour les ressources des ménages.
  • Augmenter la part des énergies renouvelables dans notre consommation quotidienne d’énergie.
  • Réduire la consommation énergétique fournit pat les énergies fossiles.
  • Diviser par 2 d’ici 2050 la consommation énergétique par rapport à 2012
  • Améliorer les performances énergétiques des bâtiments
  • Limiter la production de déchets
  • Réduire la part du nucléaire dans la production de l’électricité (une baisse de 50% d’ici 2025 est envisagé).

Les objectifs et les enjeux de la transition énergétique

La transition énergétique est désormais une préoccupation politique forte car les problématiques sont au cœur des challenges du quotidien. En effet, les problèmes écologiques et climatiques, le questionnement sur la santé publique et la croissance économique sont des problématiques auxquelles le pays fait désormais face au quotidien.

Ainsi l’un des objectifs fondamentaux reste la lutte contre le réchauffement climatique, car il a déjà des conséquences sur la météo puisqu’on assiste à une transformation des écosystèmes atmosphériques. Par conséquent, le réchauffement climatique a également des conséquences sur l’économie du pays, puisque ces changements climatiques affectent les activités humaines.

Pour rendre cette démarche efficace, nous devons réduire nos émissions de CO2 responsable de la destruction de l’écosystème atmosphérique. L’électricité qui consomme du pétrole émet ainsi beaucoup plus de CO2 qu’une énergie renouvelable comme le solaire ou les éoliennes. Contre les idées reçues, sachez que le nucléaire émet également très peu de CO2 dans l’atmosphère.

La transition énergétique vise aussi à réduire la pollution. Notre énergie ne produit pas que du CO2 et certaines centrales de production et nos industries, émettent des fines particules de déchets dans l’air. Les centrales nucléaires par exemple, rejettent peu de CO2, mais une forte quantité de déchets nucléaires et consomment beaucoup d’eau.

L’objectif est également sanitaire car la pollution de l’air a des conséquences graves sur notre santé, notamment au niveau respiratoire. La pollution affecte également les autres organes du corps et les plus fragiles s’exposent à des maladies ou des cancers. Réduire la pollution permettra par ricochet d’améliorer la santé publique.

Son rôle est également de limiter la production de déchets issus des énergies fossiles et nucléaires. D’autres types de déchets ménagers peuvent au contraire être valoriser pour évite le gaspillage. C’est ce qu’on appelle le recyclage. Dans le cadre de programmes de biométhanisation et d’incinération, certains déchets servent ensuite à produire de l’électricité, de la chaleur ou tout simplement de l’énergie.

En conclusion, les enjeux sont multiples et ne se cantonnent pas qu’à la lutte contre le réchauffement climatique. La transition énergétique vise également à améliorer l’accès à l’énergie, trouver une stabilité entre la production et la consommation, réduire le prix et le coût de la production énergétique et enfin trouver un équilibre entre les différentes sources énergétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *